Les polluants
Les champs électromagnétiques
très hautes fréquences
Les champs électromagnétiques basses fréquences

Ces champs sont issus du réseau électrique normé à la fréquence de 50 Hz (d’où basse fréquence). Ils sont émis par les lignes électriques aériennes, les réseaux de distribution à l’intérieur des bâtiments, les fils électriques (encastrés ou non), les prises de courants, interrupteurs, lampes, rallonges,  multiprises et appareils électriques...(lire la suite)

Sont nommées ainsi des ondes électromagnétiques caractérisées par une fréquence supérieure à 300 MHz (mégahertz) jusqu’à 300 GHz (gigahertz). À ce niveau de fréquence, nous ne pouvons plus distinguer l’onde électrique de l’onde magnétique, elles se confondent. Nous mesurons donc la densité de puissance ou encore l’effet...(lire la suite)

La désintégration du radium crée un gaz, le radon, et une particule alpha. Cette particule alpha  émet un rayonnement fortement ionisant (c’est à dire qui arrache des électrons à la matière qu’elle traverse). Elle n'effectue cependant que de très courtes distances, elle ne traverse même pas la peau humaine. Mais elle se fixe à toutes...(lire la suite)

Plusieurs études récentes ont démontré que bien souvent l’air est plus pollué à l’intérieur de l'habitat qu’à l’extérieur. La problématique de l’efficacité énergétique nous amène à confiner nos logements pour éviter les pertes thermiques. Les habitations nouvellement conçues par les architectes et constructeurs, du type BBC, HPE ...(lire la suite)
 

Le radon
Les polluants de l'air intérieur

 

Les temps changent, le monde se modernise et notre habitat suit en toute logique cette évolution. Mais la modernité, tout en apportant ses bienfaits, implique une face cachée, dommages collatéraux peu évoqués dans les micros de l'information. Notre habitat, notre lieux de vie ou de travail et nous-même, occupants, subissons de manière inégale des influences multiples. En effet, un lieu de vie est influencé de différente façon:

 

  • Par l'endroit même de la construction, par la géologie du lieu et ce qu'elle implique (perturbation tellurique, radon 222 etc.)

  • Par la nature de la construction (matériaux de construction et éléments du second œuvre)

  • Par l'environnement extérieur (pollution électromagnétique ou chimique)

  • Par l'environnement intérieur (pollution électromagnétique, chimique, physique ou biologique)

Bruno MONIER  Géobiologue  Spécilaliste en Habitat Sain               26400 CREST    Rhône-Alpes-Auvergne              ma-maisonsaine.com© Tous droits réservés

Membre de la Fédération Française de Géobiologie

Cliquez sur le logo pour lire la  charte de la FFG